Le billet d’humeur de la divorcée: épisode 7

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontres, première partie

Episode 7

Alors que je suis plutôt du genre à ne pas me laisser influencer ni par la mode ni par l’avis des autres, j’ai cédé, dans un moment de faiblesse irrationnelle à mettre sur le compte de ma peur panique de finir ma vie sans être aimée, à m’inscrire sur un site de rencontres !

D’après mes copines, le destin, on l’attend ou on le force !

Me voici donc devant mon écran, prête à forcer le destin !

Premier défit : choisir un site. Et je choisis « Meetic » car c’est celui classé en premier par les internautes.

Deuxième défit : remplir mon « profil », vu les questions, ce n’est pas un profil, c’est un scanner suivi d’une IRM, tout y passe de mon physique à ma religion en passant par mes hobbies, tout juste si on ne me demande pas mes antécédents médicaux. Mais, pleine d’espoir, je remplis tous les items consciencieusement et méticuleusement. Le futur homme de ma vie est peut-être là, à quelques portées de clics !

Je dois expliquer mes attentes, mes souhaits et désidérata quant à l’homme que j’espère rencontrer.

Déjà le physique. Le physique, bah, je ne sais pas moi, je le saurais quand je le verrais. Mon « type d’homme », je ne  me suis pas posée cette question depuis plus de deux décennies. Mais, je dirais que je préfère les hommes grands, avec un beau sourire, un regard expressif, avec de l’humour et qui n’ont pas un QI de mouche morte.

Me croiriez-vous si je vous disais que je me suis retrouvée comme Zézette, « ça dépend, ça dépasse » face au logiciel du site !

Une fois mes cases toutes bien remplies, il est temps de passer à la caisse, je choisis les options sécurité et « Affinity » pour être sûre de bien trouver l’homme de mes rêves.

Ma carte bancaire se retrouve débitée plus vite que la lumière de plus de 120 euro pour un abonnement de 6 mois.

Et la lumière fut !

1 thought on “Le billet d’humeur de la divorcée: épisode 7”

  1. Je dirais plutôt “créer du mouvement” que “forcer le destin” pour ma part. Créer du flux, du contact, de la rencontre, sans abaisser ses prétentions lorsque la chasse ne porte pas ses fruits… Il faut s’accrocher et toujours y croire…

    Bises

    Annabelle.

Sexualités: Le Magazine