Le BHD n°106 : Musique, Maestro !

 

Il n’est un secret pour personne que je chante faux et que je n’ai pas la chance d’avoir l’oreille musicale…Ce que je regrette, car j’adore tout de même pousser la chansonnette…Je le fais, mais je réserve ça à l’habitacle de la voiture où lorsque je suis seule à la maison. J’ai déjà tenté de chanter au boulot…Mais ça donne des envies de meurtres à mes collègues…

Je ne sais pas si certaines ou certains d’entre vous connaisse ce film, Professeur Holland, avec l’excellent Richard Dreyfuss, dans lequel il écrit une œuvre musicale magistrale tout au long de sa carrière, avec beaucoup de difficultés dues aux aléas de sa propre vie quotidienne…

Bref, j’ai tout de même la singularité d’associer des gens ou des événements particuliers de ma vie à des chansons…Habitude étrange…Ainsi, si la vie était une symphonie, je crois que la mienne ressemblerait à ceci…

Tout d’abord, ma chanson, celle qui parle de moi, c’est Ella elle l’a de France Gall (bien que je ne sois ni noire, ni chanteuse). Sensualité d’Axelle Red pour mon ex-mari et Là-bas de Goldman pour tous ses départs en mission…A croire que cette chanson avait été écrite pour nous…Mon premier amour, Week-end à Rome d’Etienne Daho, Aux sombres héros de l’amer et Noir Désir pour un autre amoureux…Mon grand frère de cœur est indissociable de Dire Straits et Money for nothing.

Mes enfants…La grange de ZZ top c’est mon grand, pour son énergie et ses excès. Ma grande, c’est Abba et Mama Mia parce qu’elle est une grande fan et que c’est un excellent souvenir mère/fille. Ma petite, c’est la musique du Dernier des Mohicans parce qu’elle est forte, déterminée, courageuse et parfois emmurée dans le silence de ses colères. Mon petit Crapaud, c’est la comptine une Souris verte pour toutes ces fois où je lui ai chantée afin qu’il s’endorme…Il y a aussi Africa de Toto pour nos délires en voiture…

Ma bonne humeur s’accompagne d’un Amour à la plage de Niagara. J’entends toujours Thunderstruck d’ACDC lorsque je contemple mes tatouages…

Je n’oublie pas Sangria gratuite qui m’évoque forcément toutes ces formidables soirées et nuits paloises avec mes amis et potes, je pense en particulier à la TranshumanceLes Moutons de Matmatah m’emmènent invariablement en Bretagne et me donnent envie de danser celtique…

Il reste encore, merci de ne pas se moquer…Je vais t’aimer de Sardou et cet espoir fou qu’un homme  la chante juste pour MOI…

Je m’aperçois depuis quelques temps que je m’étais beaucoup privée de musique depuis ma séparation, crainte d’entendre une mélodie qui réveille de douloureux souvenirs…

Une réplique d’un Indien dans la ville s’impose à moi : « Au début, tu as toujours l’image devant les yeux mais elle s’éloigne petit à petit. Puis un matin, tu te réveilles, tu vois la vie devant toi. Puis il y a cette image en plein milieu. Et elle est belle dans le paysage, ça s’appelle un souvenir ».

Ne me demandez ni pourquoi, ni comment, un nouvel air vient de s’accrocher à ma partition, il s’agit de Musica è d’Eros Ramazzotti et Andréa Bocelli…Le début d’une nouvelle ère…

VVB

Sexualités: Le Magazine

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.