Le BHD n°111 : Pied-de-nez aux insultes

Je suis excentrique, entière, écorchée vive, instinctive, sorcière et fêlée…

Inutile de dire que dans la bouche de ceux qui l’ont prononcé, c’était des insultes, plutôt cruelles, d’ailleurs…Mais après analyse, j’ai décidé que ce qui nous dessert, peut au final nous servir à rebondir…

Commençons l’analyse…

Excentrique : « se dit de quelqu’un dont le comportement, la manière se s’habiller s’écartent de ce qui est habituel dans un milieu, une société »…Si le fait de ne pas me comporter comme un mouton, tant sur la façon dont je m’habille, tant sur les valeurs que je défends et tant sur mes pensées qui n’appartiennent qu’à moi, alors, oui, je suis excentrique…

Entière : signifie qu’une personne ne se voile pas la face sur ce qu’elle est et sur ce que sont les autres, qu’elle est sincère et ne fait pas semblant, qu’elle déteste le mensonge et naviguer en eaux troubles…Je ne vois absolument pas où est l’insulte la dedans…Faire les choses corps et âme fait de moi une personne entière et c’est très bien, je ne vois pas comment on pourrait faire les choses en séparant le corps et l’esprit, ils sont indissociables

Ecorchée vive : «  se dit d’une personne d’une extrême sensibilité  et vulnérabilité ». Le divorce m’a littéralement pelée l’épiderme. Lorsqu’on se retrouve le derme à vif, effectivement, c’est douloureux, mais en même temps, cela permet de mieux percevoir les autres. Je repense souvent à cette pédopsychiatre qui nous donnait des cours en sexologie, elle avait coutume de dire que ceux qui vivent un traumatisme en garde un don…J’aime cette vision des choses.

Instinctive : « personne qui agit selon son instinct »…Avec une définition pareil, on voit tout de suite de quoi on parle…Je dirais que c’est mon côté animal qui s’exprime. J’aurais voulu être une chatte, petit félin symbole de féminité et compagnon de sorcière…Et tout ce qui va avec : langueur, chasse, paresse, griffes, caresses…

Fêlée : « personne un peu folle », synonymes : fendu, fissuré, insensé, dérangé. C’est vrai, je suis fêlée, mais c’est pour mieux laisser passer la lumière…A force d’avoir été brisée et de recoller les morceaux, la pièce finale n’est plus parfaite, qu’importe, c’est ainsi que je m’aime, c’est celle que je suis devenue…Je citerais Marylin Monroe : « L’imperfection, c’est la beauté. La folie, c’est le génie. Il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux ».

Sorcière : mon préféré ! La plupart des gens imagine aussitôt une vieille femme moche, pleine de pustules, maléfique sur son balai, pas moi ! J’y vois une femme libre pensante, s’assumant pleinement, terriblement féminine, capable de percevoir, de ressentir, de deviner et d’observer. Je suis une sorcière !

Je terminerais par une phrase d’un penseur allemand, Buyung Chul Han : « Les personnes les plus formidables sont celles qui ont connu l’échec, la souffrance, le combat intérieur, la perte et qui ont su surmonter la détresse. Ces personnes ont une sensibilité, une compréhension de la vie qui les remplit de compassion, de douceur et d’amour. La bonté ne vient jamais de nulle part ».

VVB

1 pensée sur “Le BHD n°111 : Pied-de-nez aux insultes”

  1. Bonsoir Valérie!
    J’attends la venue du BHD sur mon mail toujours avec impatience! Et je le lit dès que je reçois l’information!
    Tu, non pardon, vous avez raison, ce ne sont que de magnifiques compliments. J’ai beaucoup moins de culture que vous pour citer des auteurs, j’ai une formation d’ingénieur! Mais j’ai fréquenté ce milieu compassé, ou rien ne doit dépasser, ou tout doit se plier aux convenances. Quand j’avais 18 ans, nous étions trois amis, nous faisions un tas de bêtises, et nous avons souvent été exclu de notre lycée car nous avions décider de secouer un peu tous ces élèves bien gentils!
    Et puis, après le bac, nous avons chacun pris une voix différente, et la vie a fini par nous séparer!. J’ai toujours voulu être
    différent, ne pas accepter tout ce qu’on me disait sans donner mon avis! Mais le système à gagné en ce qui me concerne!
    Alors je sais que vous n’avez pas besoin de mes conseils, mais « tiens bon mon amie »
    J’aurais aimé être à la sardinad !

Sexualités: Le Magazine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.