Le BHD n°112 : Question pour un champion

Au vu du serment que j’ai prêté, je ne devrais pas exister…

 

Je peux être indifféremment de sexe féminin ou masculin…Je suis sexiste, paternaliste et condescendant. Je mets un point d’honneur à être le champion de déplacement des colères. C’est à dire que lorsque je ne gère pas mon stress et/ou que je suis en colère après une situation, je préfère m’en prendre à mes collaborateurs en déversant tout mon fiel et mon agressivité sur ceux qui n’ont que le malheur d’être en face de moi à cet instant précis. Chaque fois que je parviens à faire pleurer un sous fifre, j’éprouve une exultation proche de l’orgasme. Je suis le roi de l’échiquier, les autres pièces ne servent que mes intérêts vrais ou supposés. Les autres pièces, comme les pions ou les fous sont d’ailleurs moindres. J’évolue dans une équipe où je fais cavalier seul. Je n’emploie des formules de politesse que si/ou, j’en ai envie. Je supporte difficilement la frustration du niveau d’un enfant de cinq ans. J’exige à tout instant que mes besoins physiologiques primaires soient respectés : faim, fatigue, soif, sommeil…J’adore faire étalage de mon niveau de vie bien supérieur à celui du commun des mortels, tout en me plaignant de manière récurrente que mon salaire n’est pas assez élevé. Toute information concernant mes enfants prend généralement l’allure d’articles de « Gala » ou « Point de vue ». J’arrive sans aucune difficulté à éteindre les autres pour paraître en plein lumière. J’exerce une profession de prestige, la plus noble qui soit…Parfois, je me prendrais presque pour Dieu… Je confonds intelligence et niveau d’études. Je suis titulaire d’un doctorat mais pas de mathématiques ou d’histoire-géographie…Je suis, je suis…

Ben, mon pote, tu es, tu es l’archétype du médecin qui me hérisse le poil version porc-épic en pleine crise de schizophrénie !

Je ne suis pas le type de personne qui fait d’une exception une généralité, donc inutile de penser que je fais des amalgames et/ou de mesquines réflexions non fondées. J’ai suffisamment d’expérience pour vous dire que, malheureusement, j’aie eu l’occasion d’en rencontrer quelques spécimens au cours de ma carrière…Un tel individu fait des ravages dans une équipe. Il contribue au mal-être, il sidère ses victimes qui n’arrivent plus ni à penser, ni à agir de manière sensée, ni à se défendre…Ce qui me désole, m’afflige…Et me donne envie de coller des « bourre pif » !

 

Le serment d’Hippocrate : https://fr.wikipedia.org/wiki/Serment_d%27Hippocrate

VVB

1 thought on “Le BHD n°112 : Question pour un champion”

  1. TU as raison, cent fois, mille fois raison, botte leur les fesses à ces malfaisants!
    Enfin, penses à toi et a ta famille quand même, mais ne lâche jamais cette colère§
    Tu es mon héro, ce héro que j’aurais voulu être moi un homme a qui tu fais regretter de ne pas être une femme comme toi!

Sexualités: Le Magazine

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.