Le BHD n°115 : Un rêve bleu à Volmunster

En préambule, une précision technique s’impose pour les amis de notre Cécilou qui pensaient qu’elle était invitée à plusieurs mariages…  « Là, je m’interroge, parce que sur le plan, c’est pas logique ». Un seul mariage, une seule destination ! Nous allions bien dans le Nord, puisqu’au dessus de la Loire, nous allions bien dans l’Est, puisque tout près de l’Allemagne. Nous allions bien dans les Vosges, puisque dans le massif montagneux et le parc naturel du même nom. Nous allions bien en Lorraine, puisque c’est la région. Nous allions bien en Moselle, puisque département 57…Par contre, nous n’allions pas à « VOLMOUSSTEUR », prononciation erronée, mais tellement drôle ! Tout comme il n’est pas nécessaire de faire trois jours de voyage pour se rendre en ce lieu !

Ce fut tout de même 1940 kilomètres à parcourir en trois jours. Opération menée avec brio par notre super conductrice, j’ai nommé Paupau et sa super voiture, « Flash McQueen » !

Donc, vendredi, « Criki les bagages, on s’arrache la vache ! », « File comme le vent Pilepoil », « vers l’infini et au-delà » !

Enfin le grand jour…  « Et patati et patata, toute la journée ça n’arrête pas », « Miroir magique au mur, qui a beauté parfaite et pure ? Miroir magique, écoute qui est la plus belle de toutes ? », « Des visiteurs, venus d’ailleurs »…Les invités sont rassemblés à la mairie, venus de loin, ou autochtones ! Les amoureux sont là, dans leurs habits d’apparats. Ils échangent leurs consentements, sous des regards attentifs. Puis c’est l’église, prononciation de serments solennels, de ceux qui vous mettent des larmes d’émotions dans le cœur et les yeux. Minnie et Mickey veillent sur les alliances. Il faut dire que c’est à leur domicile qu’a eu lieu la demande officielle… « Histoire éternelle, qu’on ne croit jamais. De deux inconnus qu’un geste imprévu rapproche en secret ».

« Supercalifragilisticexpialidocius », place à la fête, et quelle fête ! Si « Ohana signifie famille et famille veut dire que personne ne doit être abandonné ou oublié », chacun d’entre nous a pu ressentir l’amitié, l’affection et l’organisation sans faille de familles aimantes et de témoins (Castor, Joris, les jumeaux) absolument incroyables de charisme et d’énergie ! « L’amitié, c’est le morceau de sucre qui aide la médecine à couler ».

Vînt l’ouverture de bal digne de Cendrillon et de la Belle et la Bête, « Le rêve d’une vie, c’est l’amour », « mon amour, je t’ai vu au beau milieu d’un rêve », « ce rêve bleu, c’est un nouveau monde en couleurs ». Une danse fabuleuse, exécutée avec brio, orchestrée et enseignée par une sœur…

J’aurais une petite pensée pour les collègues de garde à la mater qui ont envoyé, à leur sauce, leurs pensées pour ce magnifique jour de liesses ! « Nous vous devons une reconnaissance éternelle ».

Pour clôturer cet événement, j’adresse, tous mes vœux de bonheur à Monsieur et Madame Poussin…  « Hakuna Matata » ! Et je me permets de leur donner ce conseil avisé : « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. Prenez la vie du bon côté, riez, sautez, dansez, chantez et vous serez un ours très bien léché ! »

VVB

Sexualités: Le Magazine

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.