Le BHD n°123 : Diviser pour mieux régner

 

Je souhaite évoquer aujourd’hui un concept vieux comme le monde, dont je situe le début probablement à l’ère Néanderthalienne…Il s’agit comme l’indique le titre du célèbre « diviser pour mieux régner ». D’après moi, nos vieux aïeuls ont eu l’idée d’inventer, à la base, le « séparer pour mieux bouffer » après de longues heures d’observation des prédateurs…C’est toujours grâce à l’observation que de petits être nuisibles qui ne pouvaient accéder au statut de mâles ou femelles alpha, probablement pour des raisons de forces physiques, en ont détourné le but. Ce qui au départ était une nécessité pour survivre, a évolué au fil du temps et au fil de tous les perfides et tordus de notre espèce pour être ce qu’il est devenu aujourd’hui ! Malheureusement, quand on constate avec quelle facilité il est simple à utiliser et avec quelle puissance il fonctionne, on se dit que ce serait dommage que tous les pourris de ce monde n’osent pas en abuser.

Car voyez-vous, ceci fonctionne tout aussi bien au niveau gouvernemental et politique, qu’au niveau managérial dans les entreprises de tout bord, mais également, dans le cercle intime familial…

Prenez une personne peu scrupuleuse, avec peu de valeurs, de qualités, de charisme. Pour en arriver au plus hautes marches du pouvoir, et jouir d’une certaine gloire, elle n’a d’autre choix que d’écraser les autres, de les faire se disputer, devenir jaloux les uns des autres, être manipulatrice, perverse, promettre des miettes, épuiser les patiences et les bonnes volontés. Chaque fois qu’elle gravit un échelon, elle en éprouve une jouissance extrême et monte d’un cran dans son désir de pouvoir. Plus elle divise, plus elle a du pouvoir, plus elle a du pouvoir, plus elle jouit !

Dans mon petit crâne de piaf, je me suis interrogée de manière mathématique : comment se fait-il que des dizaines, des milliers ou des milliards d’individus (en fonction de la sphère où exerce notre pervers) ne se rallient pas pour détrôner l’ignoble personnage ? Même la sexologue que je suis, ne peut se résoudre à se dire que toute l’humanité a développé un gout immodéré pour la sodomie. Pourquoi ne pas appliquer tout bonnement la maxime « l’union fait la force » qui est la devise de plusieurs pays (Belgique, Bulgarie, Angola, Bolivie, Haïti, Andorre…). Mais, oups, j’avais oublié, nous sommes en France, le pays champion toute catégorie de la contestation…Parce que pour râler, ça râle ! Mais quand il s’agit de chopper le mollet et de ne plus le lâcher, ben là, y’a plus personne…Pourtant, sauf erreur de ma part, s’unir est une méthode qui fonctionne et qui a fait ses preuves : en 1936 (les congés payés), en 1968 (tout le monde connait), en 1945 (le droit de vote des femmes), en 1975(le droit à l’avortement)…

Alors pourquoi les gens ne s’unissent pas ? Par facilité, la flemme de chercher l’info, de communiquer ? Par égoïsme, parce que notre société est dominée par l’individualité ? Par peur, celles des représailles ou de perdre certains minuscules avantages ? Je n’ai pas la réponse !

Je me dis bêtement que quand « tous les gars du monde veulent bien se donner la main », ça permet de renverser les tyrans de tous horizons quels qu’ils soient : dirigeants, cadres, agent familial toxique et pathogène, Weinstein ou Monsanto et j’en passe…Mais bon, je suis d’une naïveté parfois, qui frise l’espoir d’un monde meilleur…

VVB

Sexualités: Le Magazine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.