Le BHD n°130 : Chrysanthèmes et gilets jaunes

Je viens de décrocher l’autorisation faire de petits trajets en voiture. Ouf ! Il était temps car je tournais en rond chez moi, au propre comme au figuré. Je me sens comme une châtaigne au creux de sa bogue, dans une sorte de mélancolie cotonneuse, une infinie tristesse. Pourtant, je ne suis pas restée inactive, j’ai marché. Mes petites jambes ont parcouru 122,86 kilomètres depuis que je suis en arrêt. Malgré cela, je me sens recluse. Halloween oblige, je me sens Cendrillon au bal des déceptions. A force de ne plus rien attendre, je perds tout espoir de lendemains meilleurs et heureux…

Il faut dire que les nouvelles nationales sont peu réjouissantes : réforme de la sécurité sociale, chronique de la mort annoncé de l’hôpital public, prix des carburants…Des initiatives sont nées sur les réseaux sociaux afin que chacun puisse montrer au gouvernement le niveau de son mécontentement. Deux idées ont particulièrement retenu mon attention : celle de mettre son gilet jaune sur son tableau de bord et celle de ne rien acheter ni consommer le 17 novembre prochain. Je trouve qu’elles sont brillantes puisque d’une simplicité enfantine et à la portée de tous, ou presque. Elles sont, aussi complètement pacifiques. Je ne comprends absolument pas pourquoi s’en suit  un déferlement de protestations sur le fait qu’elles puissent être l’œuvre de tel ou tel parti politique. Et quand bien même, est-ce important ?

Aujourd’hui, l’information peut nous parvenir de deux façons. La première est celle diffusée largement par des journalistes à la solde de notre cher président, elle nous arrive version catapulte, sans notre accord réel et il nous suffit de l’absorber version éponge en mal de liquide…C’est passif et lobotomisant, mais simple de communication de masse. Les « ils l’ont dit à la télé »…Usant ! Une autre méthode existe, mais elle demande d’être actif, attentif et d’avoir le courage et l’audace de poursuivre quelques recherches personnelles…

A qui profite le crime, comme dirait Sherlock Holmes ? Si personne ne manifeste sa désapprobation, cela donne à croire au gouvernement que tout le monde acquiesce et qu’il peut continuer dans la voie qu’il a choisi…

Donc, en ce qui me concerne, loin de toute idéologie politique ou à la solde d’un quelconque parti, je vais arborer mon gilet jaune et me mettre en mode veille et hibernation le 17 novembre !…Ah oui, je vais également tenter de retrouver mon enthousiasme et ma bonne humeur…Ils ont dû tomber, par mégarde, quelque part entre les frasques (sans cesse renouvelées) de ma mère et mes inquiétudes sur mon avenir sentimental et professionnel…

VVB

Sexualités: Le Magazine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.