Le billet d’humeur de la divorcée: Épisodes 8 et 9

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontre, deuxième partie

Episode 8

 

Pas du tout la lumière, mais plutôt le brouillard !

Je me suis retrouvée à feuilleter le catalogue la Redoute des hommes qui pourraient éventuellement me convenir…ou pas ! Ce concept m’a énormément dérangée ! Moi qui suis pourtant « visuelle », je ne m’y retrouvais pas ! Rien ne remplacera jamais des regards qui se croisent, l’intention qu’on met dans un regard et un sourire.

Et puis messieurs, pour les photos, un petit effort ! Encore que je n’aies pas eu le loisir de voir le catalogue version féminine…Mais bon, le selfie dans la voiture, ça fait un peu cliché du mec qui cherche à se faire de petits 5 à 7, et pour d’autres, par pitié, évitez les photos avec une bière à la main, ou alors de stupides photos lors de soirées où vous n’êtes visiblement pas sous votre meilleur jour ! Après tout, je n’ai peut-être pas le sens de l’humour !

Mes premières constatations furent les suivantes : on me propose de faire connaissances avec des hommes qui ne sont ni dans mes critères d’âge, ni de physique (j’ai coché grand, c’est pourtant pas bien compliqué).

Je sais, depuis que sur ce type de sites les mises en relation sont faîtes de manière aléatoire par un logiciel, ceci explique cela !

La déception augmente….

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontres, suite et fin !

Episode 9

Allez, maintenant, le meilleur ou le plus pathétique !

Je pourrais classer les hommes qui m’ont fait des débuts de discussions dans 3 grandes catégories.

Premièrement, les messieurs  qui pourrait être mon papa, voir même mon grand père et qui ont sûrement vu que j’étais du milieu médical et qui se disent certainement que je pourrais leur faire leurs soins, leur insuline et les border le soir.

Deuxièmement les messieurs qui en même pas 10 minutes de conversation vous demande votre tour de poitrine. Là, je dois dire que la sexologue que je suis s’est bien amusée. Ils étaient si prévisibles !

La question suivante portait sur l’épilation de mon sexe, celle d’après sur ma pratique de la fellation et bien entendu la suivante sur ma pratique de la sodomie.

Je me suis vite lassée et je me suis même entendue hurler devant mon écran (attention aux oreilles chastes) : « mais vient, j’ai un gode-ceinture, je te sodomise quand tu veux » !!!! (Ce n’est pas vrai du tout, mais qu’est-ce-que ça fait du bien !!!

Et puis, est venu la cerise sur le cageot : la catégorie psychopathe version Esprits Criminels. Je fais la connaissance d’un homme et nous décidons de nous téléphoner. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouvais de grandes discordances dans ses déclarations.

L’idée m’est venue de taper tout simplement son nom dans un moteur de recherche, et là, j’ai compris que tout ce qu’il disait été faux et archi faux !

J’ai donc exprimé mon souhait de tout arrêter….et là, quelle ne fût pas ma surprise, il s’est mis à m’insulter et à me traiter de tous les noms, allant même jusqu’à me menacer !

C’est à ce moment précis que j’ai décidé de stopper tout nette mon expérience des sites de rencontres.

Dernier détail, il est beaucoup plus difficile de sortir de ces sites que d’y entrer et j’ai dû batailler ferme pour que mon compte soit fermer de manière définitive !

Retour à la case tricot sur canapé, mais là, au moins, je ne risque pas de rencontrer des cons !

 

 

Sexualités: Le Magazine