Ne croyez pas les as du sexe

Evitez de transformer la porte de votre chambre en starting-block et votre lit en terrain de sport

La recherche de la performance sexuelle, comme s’il s’agissait d’un concours ou d’une compétition, est souvent le fait de l’homme: il veut tant se montrer le plus beau, le plus fort et bien entendu le meilleur! La première source d’angoisse chez beaucoup d’homme est la taille du sexe en érection et même au repos. Il n’y a aucune corrélation entre les dimensions de la verge au repos et celle en érection (quelques études statistiques évaluent la longueur du pénis en érection de 12 à 21 centimètres). Et s’il existe bien des sujets extraordinaires, le plaisir sexuel ne serait se résumer à la taille de la verge!

Donc, on ne mesure pas l’amour à une dimension!

C’est plus certainement la façon de s’en servir qui fait la différence! Par contre, le diamètre semble être de moindre importance dans la fantasmatique masculine. En fait, la chose la plus importante à savoir est que : le rapport sexuel n’est pas qu’une question de mécanique. C’est plus la façon de faire qui est importante. Faire l’amour ce n’est pas « baiser ».

Le deuxième élément qui participe à la performance et joue un rôle véritable mais que les hommes n’aiment pas trop aborder: c’est la notion de durée. Certains vont bien sûr se flatter de pouvoir faire durer le rapport aussi longtemps qu’ils désirent. De véritable marathonien du sexe à les en croire! S’il est nécessaire la plupart du temps que le rapport soit suffisamment long pour permettre à la femme d’avoir un orgasme, il est bon qu’il y ait une fin à la satisfaction des deux protagonistes. D’ailleurs nombreuses sont les femmes qui aiment sentir leur partenaire s’abandonner dans leurs bras.

Pas plus qu’au chronomètre

Là, il y a un petit apprentissage à faire. L’homme doit apprendre à contrôler le moment de survenue de son éjaculation afin de s’adapter à sa partenaire. L’éjaculation prématurée va devenir rapidement une source de frustration et de souffrance chez les deux. La relation conjugale peut s’en trouver altérer.

Le dernier élément qui intervient dans la notion de performance sexuelle: c’est la fréquence des rapports. A entendre certains, on croit un peu rêver. Ils sont capable d’avoir en une nuit ou une journée un nombre de rapports considérables et bien sûr avec plusieurs partenaires. Ils ne « connaissent » sans doute pas (j’ironise) la phase réfractaire qui suit toute éjaculation et qui empêche la plupart du temps de « remettre le couvert immédiatement! »S’il est vrai que cette phase réfractaire est souvent plus courte chez l’homme jeune (5 mn), elle s’allonge de manière physiologie avec l’âge jusqu’à 1 semaine chez l’homme de 80 ans. D’autre part, rares sont les femmes qui se vantent d’avoir 4 à 5 orgasmes successifs lors d’un rapport.

Enfin, il est bon de savoir qu’un rapport sexuel réussi n’est pas lié uniquement à la rapidité avec laquelle s’effectuent les mouvements de va et vient. Nul n’est besoin de jouer au marteau-piqueur.

La capacité de communiqueront amour, son désir et sa tendresse passe par tout son corps, le sexe y compris. Nous pouvons tout à fait comparer notre sexe à un instrument de musique. Comme tout instrument, il faut apprendre à en jouer, puis s’accorder et enfin se choisir la mélodie. Il y a parfois des couacs, mais ce n’est pas bien grave s’ils ne sont pas trop fréquents et qu’on en tienne compte.

Auteur/autrice : Patrice Cudicio

Médecin

Sexualités: Le Magazine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

You must be 18 years old to visit this site.

Please verify your age

- -

%d blogueurs aiment cette page :