La revue de presse de Valérie du 16/05/2016

La revue de presse de Valérie

Gros ras le bol, chapitre un !

Ce monde sexiste m’épuise :

http://www.madmoizelle.com/sexiste-epuise-238678

 

Gros ras le bol, chapitre deux !

Harcèlement et politique : « Pour que l’impunité cesse » :

http://www.liberation.fr/france/2016/05/09/harcelement-et-politique-pour-que-l-impunite-cesse_1451542

 

Gros ras le bol, chapitre trois !

Violences sexuelles : pourquoi un tel décalage entre nombre de victimes et condamnations…

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/05/12/violences-sexuelles-pourquoi-un-tel-decalage-entre-le-nombre-de-victimes-et-les-condamnations_4918208_4355770.html

 

Une série sur le « Désir » :

Nos désirs pris au mot :

http://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/le-desir-15-nos-desirs-pris-au-mot

 

Quand le désir de transmettre rencontre le désir d’apprendre :

http://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/les-nouvelles-vagues-mardi-10-mai-2016

 

Clichés ET clichés:

« Well, what were you wearing ? », une série de photos bouleversante sur les agressions sexuelles:

http://www.madmoizelle.com/well-what-were-you-wearing-photo-554597?utm_content=buffer67b76&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

 

Pas bête ! D’ailleurs les campagnes de vaccinations en Allemagne et en Australie concernent aussi les garçons !

La vaccination contre le papillomavirus recommandée chez les homosexuels masculins :

 

http://www.blogdunsexologue.com/vaccination-contre-papillomavirus-recommandee-chez-homosexuels-masculins

 

Non, ça ne rend pas sourd !

10 fausses idées sur la masturbation au masculin :

http://www.parisderriere.fr/2016/05/masturbation-au-masculin/

 

Gravissime !

Un variant du méningocoque transmissible par voie sexuelle :

http://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-infectieuses-et-tropicales/meningite/meningocoque-un-nouveau-variant-sexuellement-transmissible_19422.html

 

Montréal pointée du doigt :

Le tourisme sexuel impliquant des enfants est en hausse au Canada :

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/05/12/tourisme-sexuel-enfant-canada_n_9931234.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011

 

En Europe cette semaine :

Le Portugal ouvre la GPA à certaines et la PMA à toutes :

http://www.liberation.fr/planete/2016/05/13/le-portugal-ouvre-la-gpa-a-certaines-et-la-pma-a-toutes_1452485

 

L’Italie adopte l’union civile homosexuelle :

http://www.liberation.fr/planete/2016/05/11/l-italie-adopte-l-union-civile-homosexuelle_1451931

 

Vieille comme le monde :

Fellation, l’histoire d’une pratique universelle :

http://www.racontemoilhistoire.com/2015/11/08/fellation-lhistoire/

 

Bravo Madame :

Qui est Jaha Dukureh, « l’africaine la plus influente du monde » ?

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/05/12/qui-est-jaha-dukureh-l-africaine-la-plus-influente-du-monde_4918426_3212.html

 

 

Cuir et latex :

L’A B C du BDSM :

http://plus.lapresse.ca/screens/0a990bd6-da2c-4b47-8c72-5c6674c3ea69%7C_0.html

 

Le réveil a sonné :

Sexisme en politique : « Nous ne nous tairons plus » disent 17 anciennes ministres :

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160515.OBS0511/sexisme-en-politique-nous-ne-nous-tairons-plus-disent-17-anciennes-ministres.html

 

Néologisme :

« Gynophobie » : Faut-il un nouveau mot pour désigner les violences sexistes ?

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20160512.OBS0361/gynophobie-faut-il-un-nouveau-mot-pour-designer-les-violences-sexistes.html

Le billet d’humeur de la divorcée: épisode 11

Le billet d’humeur de la divorcée : le deuil de la sexualité d’avant

Episode 11

J’ai passé 22 ans de ma vie à faire l’amour avec un seul homme.

Ma sexualité était très épanouie, heureuse et enrichissante.

Oui, mais ça, c’était avant.

Le désir qui naît d’un simple regard, la complicité, le partage, la confiance.

Mais j’ai envie de dire qu’il y avait un côté très facile dans tout cela. Après tout ce temps, on se connait presque par cœur, non pas qu’il y ait routine, même si le sexe peut sembler « être toujours la même chose », il est aussi toujours différent, un peu comme le mouvement des planètes, en constante évolution !

Après tout ce temps, on connait ses préliminaires préférés et lui les vôtres. Il connait vos positions préférées et vous les siennes. Les moindres recoins de sa peau ont été parcourus…

Le sexe ou même le cul si l’on veut, a toujours été un aspect important de notre couple.

C’était magique et merveilleux, avec un petit truc en plus qui touchait au cosmique.

Des étoiles dans la tête, et même, toute la voie lactée.

Des feux d’artifices dans tout le bas ventre, et un délicieux lâcher prise !

C’est Sacha Guitry qui disait qu’il préférait faire plein de choses avec la même femme que la même chose avec plein de femmes. Je suis complètement d’accord avec lui.

Alors comment ce sera le sexe avec un autre ?

Le désir, la découverte d’un nouveau corps, le grain de la peau, l’odeur de la peau, la pilosité ???

Une sexualité épanouie ne peut se concevoir que dans la confiance mutuelle, l’échange, le partage et la communication.

Appréhension !

Le sexe avec un autre pourra-t-il être aussi bien, aussi magique ?

Ne pas pouvoir répondre à cette question suffit à m’angoisser.

La revue de presse de Valérie du 10/05/2016

La revue de presse de Valérie

Guerre et paix :

Avantages et inconvénients de la réconciliation sur l’oreiller :

 

https://www.lelo.com/fr/blog/lamour-apres-guerre-de-reconciliation-loreiller/

 

Pour celles que ça tentent d’uriner comme un homme :

Le pisse-debout arrive en grande surface :

http://www.madmoizelle.com/pisse-debout-grande-surface-550393?utm_content=buffer40db0&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

 

 

En mai, fait ce qu’il te plait :

Mois de mai…mois de la masturbation :

http://www.lalibre.be/lifestyle/love-sex/mois-de-mai-mois-de-la-masturbation-555c99733570fde9b353ae91

 

 

Des questions à se poser :

Aimez-vous votre couple ?

http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Au-quotidien/Articles-et-Dossiers/Faire-son-bilan-de-couple/Aimez-vous-votre-couple

 

Il n’y a pas que le coït dans la vie :

Comment atteindre l’orgasme sans pénétration :

http://www.medisite.fr/orgasme-comment-atteindre-lorgasme-sans-penetration.1059517.81.html

 

Ne pas se mettre le doigt dans l’œil :

Les mille vertus du chevillage :

 

http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/05/08/mesdames-connaissez-vous-le-pegging_4915526_4497916.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1462694063

 

Prenez soin de votre prostate :

Masturbez-vous, c’est bon pour vous !

http://tetu.com/2016/05/04/masturbez-vous-cest-bon-pour-vous/

 

Sortez des sentiers battus :

Osons faire l’amour hors de notre lit :

http://www.desculottees.com/2014/11/osons-faire-lamour-hors-de-notre-lit/

 

Corps à corps :

Concilier tendresse et érotisme :

http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Amour/Articles-et-Dossiers/Les-secrets-des-couples-qui-durent/Concilier-tendresse-et-erotisme

 

Comment naît le désir sexuel ?

http://www.psychologies.com/Couple/Sexualite/Desir/Articles-et-Dossiers/Comment-nait-le-desir-sexuel/10

Le billet d’humeur de la divorcée: épisode 10

Le billet d’humeur de la divorcée : rencontre du troisième type !

Episode 10

Alors, alors Jeannine, avant de rencontrer le troisième, faudrait d’abord rencontrer le deuxième, celui qui aura la lourde tâche d’être l’acteur de la sexualité post-divorce !

Je le suis en souhaite et à moi aussi !

Comme dit le personnage de De Funès dans la Grande vadrouille, « j’ai une conception très personnelle de l’ouvrage » !

Je pense que chaque être humain pourrait être représenté par un point avec des cercles de plus en plus éloignés autour de lui. De l‘intérieur vers l’extérieur on trouverait : l’âme ou l’essence même de ce qu’il est, ensuite l’intime, avec les membres de la famille et les meilleurs amis, ceux avec qui tout masque est inutile, ceux avec qui on peut tout partager. Dans un cercle plus lointain, les copains et les copines, encore plus loin, les collègues, puis dans un autres les connaissances comme les commerçants qu’on voit régulièrement, les patients et que sais-je encore ? On arrive au bord, à la périphérie du « faire connaissance » ou pas. Et c’est là où je voulais en venir, on peut très bien parcourir le périphérique à 100 à l’heure, et avoir du sexe avec des partenaires qui ne dépasseront jamais le stade de ce périphérique, mais moi, cela ne m’intéresse pas.

Je suis peut-être obsolète mais c’est ainsi.

Il y a la sexualité version Mac Do avec des formules toutes faites ou la sexualité version 3 étoiles du Guide Michelin avec des plats à la carte. Je préfère la qualité à la quantité.

La revue de presse de Valérie du 02/05/2016

Découvrez le Meufisme :

Cette web-série est drôlissime !

Le féminisme :

 

https://www.youtube.com/watch?v=XPDbUQJ7NsU&feature=youtu.be

 

 

Les mots crus du sexe :

Mon top insulte au lit !

 

http://www.desculottees.com/2016/04/top-insulte-au-lit/

 

 

La pornographie sous l’Egypte ancienne :

Le papyrus érotique (pornographique) de Turin :

 

http://www.racontemoilhistoire.com/2015/06/08/papyrus-erotique-pornographique-turin/

 

 

Que voulez-vous faire du reste de votre vie ?

Amour d’hommes :

 

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/chroniques/nous-les-humains/201604/20/01-4973289-amour-dhommes.php

 

 

Ménage de printemps :

Laissez respirer votre couple :

 

http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Engagement/Articles-et-Dossiers/Engagement-surmonter-ses-doutes/Laissez-respirer-votre-couple

 

 

Inutile de se mettre la pression !

Trop de pression du partenaire rendrait le sexe moins bien !

 

https://www.lelo.com/fr/blog/perfectionnisme-sexuel-rater-lextase-a-coup/

Jamais trop tard pour bien faire :

Haut Conseil de la Santé Publique : santé sexuelle et reproductive :

 

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=550

 

Encore une question :

Pourquoi les femmes sont-elles toujours obligées de sourire ?

 

http://m.slate.fr/story/116907/femmes-sommees-sourire

 

Cours sur les seins :

Les 7 types de seins :

 

http://www.ohmymag.com/beaute/beaute-voici-les-7-types-de-seins-alors-lequel-etes-vous_art95646.html?utm_source=fb&utm_medium=cpc&utm_campaign=audiencebuzz

 

Caresser les seins ou l’art de peloter avec volupté :

https://www.lelo.com/fr/blog/caresser-les-seins-lart-peloter-volupte/

 

 

Je laisse la parole à un spécialiste :

Le couple heureux :

 

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-le-couple-heureux-31426.php

 

 

Une forme de communication :

Se rendre fou de désir : osez le dirty-talk !

 

http://www.adameteve.fr/magazine/se-rendre-fou-de-desir-osez-le-dirty-talk/

 

 

 

Thérapie d’acceptation et d’engagement :

Passez de l’émotion amoureuse à l’action amoureuse :

 

http://www.mieux-etre.org/Passez-de-l-emotion-amoureuse-a-l.html

Les trois orgasmes de la femme

irisJusqu’à présent, la sexologie n’en évoquait que deux: l’orgasme clitoridien et l’orgasme vaginal. Un étude récente réalisée sous forme d’enquête auprès d’une centaine de femmes peut laisser supposer qu’il existe trois orgasmes. En fait la terminologie est assez impropre car l’orgasme est unique mais l’intensité du plaisir et sa diffusion dans le corps de la femme est fonction de son point de départ. Il est donc plus précis de parler d’orgasme à point de départ clitoridien et à point de départ vaginal; mais c’est là qu’il y a problème si l’on peut dire. Isabelle connaît bien sûr les orgasmes à point de départ clitoridien qu’elle peut se procurer par la masturbation, mais elle a découvert un orgasme «vaginal» lors de la pénétration qu’elle ne peut obtenir que dans une seule position. «Mon partenaire doit me pénétrer par derrière (position dite en petites cuillères), car je dois serrer très fortement les cuisses pour jouir à tel point que j’en ai parfois mal dans les cuisses.» «Mon plaisir est tout à fait comparable à celui obtenu par la stimulation directe de mon clitoris: il est intense et ne touche que la sphère génitale; je le préfère néanmoins car il représente plus ce que j’attends de ma relation amoureuse, une véritable communion avec lui.»

Cet orgasme est provoqué par une stimulation plus ou moins indirecte des structures érectiles clitoridiennes internes.

Anaïs décrit à peu près la même chose sauf qu’elle a découvert un autre orgasme qui part du fond de son vagin et diffuse beaucoup plus dans le corps; il remonte dans le ventre, la poitrine et dans quelques rares cas provoque une perte transitoire de conscience. La littérature érotique appelle cela: «la petite mort». «Il est très souvent accompagné d’une sensation d’inondation vaginale brutale que je pense être une sorte d’éjaculation. Cela m’a gênée au départ surtout vis à vis de mon partenaire, mais celui-ci a su me rassurer et a trouvé cela au contraire très excitant……»

Anaïs poursuit et précise: «Je pensais connaître les deux orgasmes décrits par la sexologie, mais j’ai découvert également au cours de mes jeux sexuels un autre orgasme vaginal plus superficiel; je le ressens dans le premier tiers de mon vagin et il se rapproche beaucoup de celui que je peux ressentir  lorsque je me masturbe.»

Nous pouvons affirmer qu’il peut exister trois points de départs de l’orgasme chez la femme: un externe: clitoridien, un moyen vaginal mais en fait clitoridien et un autre moins fréquent vaginal profond dont le point de départ semble être l’urètre.

À la suite de cette enquête, il apparaît que de nombreuses femmes connaissant les deux premiers aient tendance non pas à les confondre car la stimulation est différente, mais à ne pas différencier la jouissance ressentie. Cependant dans l’enquête 60% pensent que le ressenti de cet orgasme «vaginal» moyen augmentent leur désir sexuel surtout si la découverte est récente. On peut penser que c’est la dimension relationnelle qui en accroît le désir et non le plaisir ressenti, car avec le temps le désir sexuel diminue de la même façon pour les deux types d’orgasme clitoridien d’où une diminution de la fréquence des rapports sexuels qui va rapidement provoquer des situations conflictuelles dans le couple. Enfin selon la même étude, il ne semble pas que la femme qui ressent ce plaisir attache une grande importance au contrôle de l’éjaculation de son partenaire.

Par contre les femmes qui connaissent l’orgasme vaginal profond dont on peut évaluer le nombre à 25 à 30% (mais c’est difficile de l’affirmer) semblent dire que celui-ci ne peut être obtenu que si le partenaire possède le contrôle de la survenue de son éjaculation; en effet entre le moment de la pénétration et le moment de l’orgasme, il peut facilement s’écouler 15 à 30 minutes et que la jouissance ressentie plus diffuse, plus envahissante provoque une sensation de fusion à l’être aimé, incomparable. Le désir et le plaisir s’en trouvent à chaque fois renforcés et persistent beaucoup plus dans le temps tant que le partenaire reste aimé et désirable.

À la différence de l’homme plus pulsionnel dans sa nature où désir sexuel et jouissance sont relativement liés, le désir sexuel féminin est intimement relié à son désir fusionnel et va trouver son apothéose dans l’orgasme vaginal profond. Il ne faut pas cependant que cela fasse oublier, renier ou dénigrer les autres orgasmes qui ont aussi leur importance, mais sans doute pas la même valeur ou le même sens pour la femme sexuellement épanouie qui a su en découvrir le chemin.

Ce 3ème “orgasme” n’est pas aussi naturel et spontané que les deux autres car il est le fruit d’un apprentissage conscient mais mais surtout inconscient. Il est ainsi possible de déclencher des orgasmes par stimulation des tétons!

Le billet d’humeur de la divorcée: Épisodes 8 et 9

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontre, deuxième partie

Episode 8

 

Pas du tout la lumière, mais plutôt le brouillard !

Je me suis retrouvée à feuilleter le catalogue la Redoute des hommes qui pourraient éventuellement me convenir…ou pas ! Ce concept m’a énormément dérangée ! Moi qui suis pourtant « visuelle », je ne m’y retrouvais pas ! Rien ne remplacera jamais des regards qui se croisent, l’intention qu’on met dans un regard et un sourire.

Et puis messieurs, pour les photos, un petit effort ! Encore que je n’aies pas eu le loisir de voir le catalogue version féminine…Mais bon, le selfie dans la voiture, ça fait un peu cliché du mec qui cherche à se faire de petits 5 à 7, et pour d’autres, par pitié, évitez les photos avec une bière à la main, ou alors de stupides photos lors de soirées où vous n’êtes visiblement pas sous votre meilleur jour ! Après tout, je n’ai peut-être pas le sens de l’humour !

Mes premières constatations furent les suivantes : on me propose de faire connaissances avec des hommes qui ne sont ni dans mes critères d’âge, ni de physique (j’ai coché grand, c’est pourtant pas bien compliqué).

Je sais, depuis que sur ce type de sites les mises en relation sont faîtes de manière aléatoire par un logiciel, ceci explique cela !

La déception augmente….

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontres, suite et fin !

Episode 9

Allez, maintenant, le meilleur ou le plus pathétique !

Je pourrais classer les hommes qui m’ont fait des débuts de discussions dans 3 grandes catégories.

Premièrement, les messieurs  qui pourrait être mon papa, voir même mon grand père et qui ont sûrement vu que j’étais du milieu médical et qui se disent certainement que je pourrais leur faire leurs soins, leur insuline et les border le soir.

Deuxièmement les messieurs qui en même pas 10 minutes de conversation vous demande votre tour de poitrine. Là, je dois dire que la sexologue que je suis s’est bien amusée. Ils étaient si prévisibles !

La question suivante portait sur l’épilation de mon sexe, celle d’après sur ma pratique de la fellation et bien entendu la suivante sur ma pratique de la sodomie.

Je me suis vite lassée et je me suis même entendue hurler devant mon écran (attention aux oreilles chastes) : « mais vient, j’ai un gode-ceinture, je te sodomise quand tu veux » !!!! (Ce n’est pas vrai du tout, mais qu’est-ce-que ça fait du bien !!!

Et puis, est venu la cerise sur le cageot : la catégorie psychopathe version Esprits Criminels. Je fais la connaissance d’un homme et nous décidons de nous téléphoner. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouvais de grandes discordances dans ses déclarations.

L’idée m’est venue de taper tout simplement son nom dans un moteur de recherche, et là, j’ai compris que tout ce qu’il disait été faux et archi faux !

J’ai donc exprimé mon souhait de tout arrêter….et là, quelle ne fût pas ma surprise, il s’est mis à m’insulter et à me traiter de tous les noms, allant même jusqu’à me menacer !

C’est à ce moment précis que j’ai décidé de stopper tout nette mon expérience des sites de rencontres.

Dernier détail, il est beaucoup plus difficile de sortir de ces sites que d’y entrer et j’ai dû batailler ferme pour que mon compte soit fermer de manière définitive !

Retour à la case tricot sur canapé, mais là, au moins, je ne risque pas de rencontrer des cons !

 

 

La revue de presse de Valérie du 25/04/2016

La revue de presse de Valérie

 

On n’en parlera jamais trop :

Le clitoris au fil des siècles, de sa découverte à sa mauvaise réputation :

 

http://www.racontemoilhistoire.com/2015/04/27/clitoris-au-fil-siecles-decouverte-mauvaise-reputation/

 

Pour rester dans le registre :

A quoi pensent les gens pendant un cunnilingus ?

 

http://www.madmoizelle.com/reaction-cunnilingus-541961?utm_content=buffere09d9&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

 

 

Du nouveau qui résonne comme du vieux :

Je ne suis pas du tout convaincue par « cette » nouveauté, mais je vous en parle tout de même.

« Ni serviette, ni tampon, j’ai testé la culotte qui révolutionne les règles » :

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1506803-a-lire-en-ni-serviette-ni-tampon-j-ai-teste-la-culotte-qui-revolutionne-les-regles.html

 

 

Défloraison :

Les gènes influencent l’âge des premiers rapports sexuels !

 

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/sexualite/20160419.OBS8771/les-genes-influencent-l-age-des-premiers-rapports-sexuels.html

 

 

Libido et odeurs corporelles…

Le désir, un remède contre le dégoût ?

 

http://www.sexologiepositive.be/le-desir-un-remede-contre-le-degout/

 

 

Je fais ce que je veux avec mes cheveux :

On sait bien que la chevelure est une arme de séduction massive !

L’histoire de la perruque, de Cléopâtre à Bonaparte :

 

http://www.racontemoilhistoire.com/2015/03/05/perruque/

 

 

La question reste posée, encore !

Tous polygames ? Oui, la monogamie peut être contre nature et l’infidélité salvatrice :

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1506828-tous-polygames-oui-la-monogamie-peut-etre-contre-nature-et-l-infidelite-salvatrice.html

 

 

Connaissez-vous Erika Lust ?

On a testé : le porno pour femmes :

 

http://www.madmoizelle.com/porno-pour-femmes-28841

 

 

Sexualité virtuelle :

Sex machine : un petit pas pour l’homme, une mauvaise passe pour l’humanité ?

 

http://tracks.arte.tv/fr/sex-machine

 

 

Investissement :

Acheter ce livre, vous ne serez pas déçu !

Sex Story : La première histoire de la sexualité en BD :

 

http://www.canalplus.fr/c-emissions/le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1383712

 

 

Le cri de Tarzan :

Que dit la science sur les cris pendant l’amour ?

 

https://www.lelo.com/fr/blog/5-decouvertes-scientifiques-cris-lit/

 

 

 

 

La GRANDE question :

Les 400 culs-Que signifie « aimer » ?

 

http://sexes.blogs.liberation.fr/2016/04/12/que-signifie-je-taime/

 

 

La sexualité après l’accouchement :

Quand l’amour fait mal après la grossesse :

 

http://www.blogdunsexologue.com/quand-lamour-fait-mal

 

Devenir parents, rester amants :

 

http://www.adameteve.fr/magazine/devenir-parents-rester-amants/

 

 

Et dieu dans tout ça ?

Pédophilie : les méthodes de l’évêché de Lyon pour étouffer l’affaire Preynat :

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pedophilie-les-methodes-de-l-eveche-de-lyon-pour-etouffer-l-affaire-preynat_1785356.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1461328407#xtor=CS3-5076

 

 

Le cerveau se façonne en fonction de l’expérience vécue :

Cerveau, sexes, et quelques préjugés :

 

http://plus.franceculture.fr/cerveau-sexe-et-prejuges

 

 

Pour les messieurs :

Pathologie de la prostate et sexualité :

 

http://www.prostate.fr/prostate-et-sexualite/pathologies/

 

La perversité n’est pas toujours où l’on croit :

La manipulation émotionnelle « invisible » :

 

http://nospensees.fr/la-manipulation-emotionnelle-invisible/?utm_source=facebook&utm_campaign=LMEM.FR_NOSPENSEES&utm_medium=post

Les secrets ou mystères du plaisir féminin

Certaines-femmes-peuvent-eprouver-plusieurs-orgasmes-d-affilee_mode_uneSi la plupart des femmes peut avoir des rapports sexuels, le plaisir qu’elles peuvent en éprouver est très variable.
Comme chez l’homme, il existe chez la femme une certaine dimension mécanique ou pulsionnelle à la sexualité, sans doute moins importante malgré tout que la dimension relationnelle.
Nous pouvons ainsi définir, chez elle, trois façons d’avoir un plaisir sexuel, voire d’atteindre l’orgasme avec celui-ci.
La première est très mécanique: c’est la stimulation du clitoris. Elle peut se faire
– par la masturbation manuelle ou à l’aide d’un sex-toy.
– en serrant de manière rythmique les cuisses croisées.
– Les caresses manuelles ou buccales du partenaire.
La dimension relationnelle est peu importante, dépendante de fantasmes plus ou moins élaborés
La seconde est un peu moins mécanique, bien que…
– Lors de la pénétration, les mouvements de va-et-vients du pénis ou d’un sex-toy vont provoquer une stimulation indirecte du clitoris et de ses branches internes. Le point de départ de l’orgasme quant il survient est en fait clitoridien. Il nécessite souvent une stimulation intense dépendante de l’anatomie féminine, c-a-d de la taille du clitoris et des petites lèvres, de la largeur vaginale, de la tonicité du périnée, mais aussi de la largeur du pénis. Il nécessite de la part de l’homme une grande maîtrise de son éjaculation. En absence de celle-ci, elle favorise plutôt la survenue d’une éjaculation prématurée, en effet les mouvements coïtaux de la femme qui cherche son plaisir vont rendre la gestion de l’excitation masculine pour le moins compliquée surtout s’il doit se comporter en « marteau-piqueur »
– Il peut exister néanmoins une petite dimension relationnelle lié eau plaisir de s’unir à l’être aimé et à son plaisir. Cette dimension relationnelle ne peut à elle seule provoquer un orgasme.
La troisième façon selon les 20 à 30% des femmes qui le connaissent est surtout relationnelle, ce qui ne peut pas dire que la dimension mécanique ne soit pas présente et n’ai pas son importance. Liée à la pénétration, cette jouissance vaginale profonde trouve son point de départ dans la représentation, et l’investissement émotionnel et affectif que la femme va réussir à faire de son vagin. Faisant de celui-ci un véritable instrument de communication. Elle le vit comme le lieu où elle accueille amoureusement l’être désiré ou l’organe qui va le prendre, l’absorber, le « dévorer ». Le fond du vagin s’agrandit, se ballonise comme pour agrandir le lieu de ce désir fusionnel.
L’orgasme est d’autant plus intense qu’il n’est pas recherché, mais le fruit de ce dialogue érotique des deux sexes, l’éjaculation masculine n’étant que sa pause voluptueuse utile, mais non nécessaire!
– La taille du sexe masculin peut avoir une certaine importance, adapté à la morphologie du vagin féminin. Cette importance était déjà mentionnée IMGP0687par le sage indien Vâtsyâyana dans le Kâma-Sûtra.
– Il est aussi essentiel que l’homme ait une certaine maîtrise de son instrument, de son éjaculation, mais il n’est plus nécessaire de jouer uniquement de la « techno » pour qu’elle accède à l’extase, à la petite mort, au septième ciel.

L’association plus ou moins importante de ces deux composantes expliquent la variabilité de l’orgasme féminin, amplifiée des capacités ou incapacités masculines. Ainsi, selon ses dispositions, circonstances, relation avec le ou la partenaire, elle aura ou n’aura pas de plaisir et ce dernier pourra être à chaque fois différent. Plus que chez l’homme, chez la femme c’est la tête qui a toujours le dernier mot! Pour la garder (sa tête), il vaut mieux éviter l’usage ou l’abus d’un certain nombre de substances plus ou moins licites ou illicites.

Le billet d’humeur de la divorcée: épisode 7

Le billet d’humeur de la divorcée : les sites de rencontres, première partie

Episode 7

Alors que je suis plutôt du genre à ne pas me laisser influencer ni par la mode ni par l’avis des autres, j’ai cédé, dans un moment de faiblesse irrationnelle à mettre sur le compte de ma peur panique de finir ma vie sans être aimée, à m’inscrire sur un site de rencontres !

D’après mes copines, le destin, on l’attend ou on le force !

Me voici donc devant mon écran, prête à forcer le destin !

Premier défit : choisir un site. Et je choisis « Meetic » car c’est celui classé en premier par les internautes.

Deuxième défit : remplir mon « profil », vu les questions, ce n’est pas un profil, c’est un scanner suivi d’une IRM, tout y passe de mon physique à ma religion en passant par mes hobbies, tout juste si on ne me demande pas mes antécédents médicaux. Mais, pleine d’espoir, je remplis tous les items consciencieusement et méticuleusement. Le futur homme de ma vie est peut-être là, à quelques portées de clics !

Je dois expliquer mes attentes, mes souhaits et désidérata quant à l’homme que j’espère rencontrer.

Déjà le physique. Le physique, bah, je ne sais pas moi, je le saurais quand je le verrais. Mon « type d’homme », je ne  me suis pas posée cette question depuis plus de deux décennies. Mais, je dirais que je préfère les hommes grands, avec un beau sourire, un regard expressif, avec de l’humour et qui n’ont pas un QI de mouche morte.

Me croiriez-vous si je vous disais que je me suis retrouvée comme Zézette, « ça dépend, ça dépasse » face au logiciel du site !

Une fois mes cases toutes bien remplies, il est temps de passer à la caisse, je choisis les options sécurité et « Affinity » pour être sûre de bien trouver l’homme de mes rêves.

Ma carte bancaire se retrouve débitée plus vite que la lumière de plus de 120 euro pour un abonnement de 6 mois.

Et la lumière fut !